Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du centre Maréis

Le blog du centre Maréis

Maréis vous permet de découvrir le milieu maritime étaplois et vous ouvre les portes d'un monde à part, celui des marins-pêcheurs. À travers les pages de ce blog, vous retrouverez différentes fiches sur les animaux présents dans les bassins et aquariums du centre mais également les dernières nouvelles concernant les expositions, visites guidées, etc.

Gaby a troqué son ciré de pêcheur pour la marinière des guides de Maréis

Gaby a troqué son ciré de pêcheur pour la marinière des guides de Maréis

 Gaby explique ce que les pêcheurs amateurs peuvent trouver sur le rivage étaplois. : La Voix du Nord  
Gaby explique ce que les pêcheurs amateurs peuvent trouver sur le rivage étaplois. : La Voix du Nord

Depuis dix ans, Gaby le pêcheur est devenu Gaby le guide ou Gaby Maréis. Responsable des animations au centre de découverte de la pêche en mer à Étaples, Jean-Gabriel Bonvoisin accueille tous les jours des dizaines de visiteurs pour leur faire vivre sa passion : la pêche. Portrait.

PAR AMANDINE MEUNIER

montreuil@lavoixdunord.fr

Pendant vingt-cinq ans, il travaillait une heure et demie, dormait une heure et demie, et recommençait, 24 heures sur 24, cinq jours par semaine.

Une vie de marin. Depuis dix ans, Gaby goûte à la vie de terrien, avec des semaines de 35 heures et des nuits au chaud chez lui. Gaby, Jean-Gabriel Bonvoisin pour l'état civil, est guide à Maréis à Étaples. Une deuxième vie, mais toujours la même passion : la mer.

Il conduit les visiteurs dans le centre de découverte de la pêche en mer, leur explique les techniques de pêche, les poissons présents au large d'Étaples, les conditions de travail du marin... Bref, sa vie d'avant. La passion de la mer pour Jean-Gabriel Bonvoisin ne s'explique pas. Fils de marin pêcheur, depuis tout petit, il regarde les bateaux rentrer au port d'Étaples. « C'est inné, raconte-t-il. On dit qu'on naît les bottes aux pieds. Je passais plus de temps sur le port d'Étaples qu'à faire mes devoirs. J'ai fait ma première marée, 48 heures, à 7 ans. J'étais malade. Mais on pleurait pour partir en mer avec nos parents. » Gaby fait l'école des mousses et embarque sur un bateau avant ses 15 ans. L'étape suivante : avoir sa propre embarcation. Objectif accompli avec ses trois frères. La suite logique aurait été de mettre le pied à l'étrier à ses propres enfants.

« Quand ils ont eu 14 ans, j'ai embarqué mes enfants. J'aurais quitté mes frères et pris un bateau avec eux. Mais ça ne les intéressait pas.

Après, j'avais un boulet au pied pour partir en mer. » Plus d'envie, un bateau vieillissant et des grands frères qui partiront à la retraite avant lui, un métier de plus en plus dur... Gaby décide de changer de vie. « Quand Maréis a ouvert, je me suis présenté en mairie. De toute façon, j'avais toujours dit qu'au bout de vingt-cinq ans, j'arrêterai. Je ne savais pas pour quoi faire. Un pêcheur généralement ouvre une poissonnerie ou conduit des ferries. » Embauché immédiatement comme responsable des animations à Maréis, Gaby apprend son nouveau métier sur le tas.

Quitter la mer n'a pas été simple. « Le plus dur a été de ne plus être avec mes frères. On s'entendait bien à bord. C'était un vrai travail d'équipe. L'entreprise, c'est un autre monde. Au bout de quinze jours, je voulais reprendre la mer. Mes enfants m'ont remonté le moral. » Au départ, Gaby se tient à disposition pour renseigner les visiteurs de Maréis tout au long du parcours. « On s'est aperçu que la visite libre, ça ne marchait pas. Les gens restaient dix minutes. On est passé aux visites guidées de deux heures pour les groupes, puis les visites guidées permanentes, cinq par jour. » Au fil du temps, Gaby a développé ses propres « trucs » de guide. Sa technique : captiver les enfants. « Si on accroche les petits, les adultes suivent. » Il les met au coeur de la visite, toujours au premier rang, leur pose des questions, fait des mimiques et des blagues. « Je mets la même passion dans toutes les visites. Si vous êtes passionné, la moitié du travail est fait. Chaque fois, je fais mon spectacle.

 » Un show qui n'a au fond qu'un seul but : donner une image positive du métier de marin pêcheur, son métier. •

Les rédactions de La Voix du Nord
la Voix du Nord

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article