Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du centre Maréis

Le blog du centre Maréis

Maréis vous permet de découvrir le milieu maritime étaplois et vous ouvre les portes d'un monde à part, celui des marins-pêcheurs. À travers les pages de ce blog, vous retrouverez différentes fiches sur les animaux présents dans les bassins et aquariums du centre mais également les dernières nouvelles concernant les expositions, visites guidées, etc.

Le bernard-l'ermite aurait inventé le mobil home...

La Voix du Nord - Edition de Montreuil

jeudi 19.08.2010, 05:09 

 Le bernard-l'ermite, avec ses dix pattes et son abdomen mou, est un crustacé très répandu sur nos côtes.
Le bernard-l'ermite, avec ses dix pattes et son abdomen mou, est un crustacé très répandu sur nos côtes.

|  P'TITES BÊTES |

Que de choses à découvrir en observant la nature, du côté des crustacés. Le bernard-l'ermite, notamment, a choisi une évolution bien particulière par rapport à ses cousins, le homard, la langouste ou encore la langoustine : son ventre est resté mou !

Le bernard-l'ermite, ou pagure (Pagurus bernhardus), est un animal très présent sur notre littoral, certes de petite taille près des côtes, mais qui sait ne pas passer inaperçu tant son mode de vie surprend.

Ce crustacé possède 10 pattes (il est décapode), et se différencie des crabes par sa dernière paire atrophiée et un abdomen mou.

Cet animal a donc décidé de se loger dans les coquilles de mollusques gastéropodes, comme les nasses ou les bulots, pour se protéger.

Tout au long de leur vie, les crustacés effectuent des mues pour grandir : ils sortent de leur ancienne « peau » (l'exosquelette), grossissent puis recalcifient progressivement une nouvelle peau. Le bernard-l'ermite doit ainsi trouver une maison plus spacieuse. L'animal doit faire très vite pour essayer de changer de coquille. Plus grand, nu et le corps complètement mou durant quelques heures... Voici un menu parfait pour les autres poissons !

Les anémones pourfaire fuir les prédateurs

Certains de ces crustacés ont même eu l'ingénieuse idée de mettre une anémone sur leur coquille ce qui les protège des prédateurs, et permet à l'anémone de se nourrir des restes des repas du pagure. Une entente parfaite s'installe entre les deux animaux.

Ceux-ci sont présents dans toutes les mers, certains vivent même sur terre, dans les îles du Pacifique comme le crabe des cocotiers, qui est en fait lui aussi un pagure. •

 

Arnaud Decaix,

responsable aquariologie de Mareis.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article