Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du centre Maréis

Le blog du centre Maréis

Maréis vous permet de découvrir le milieu maritime étaplois et vous ouvre les portes d'un monde à part, celui des marins-pêcheurs. À travers les pages de ce blog, vous retrouverez différentes fiches sur les animaux présents dans les bassins et aquariums du centre mais également les dernières nouvelles concernant les expositions, visites guidées, etc.

Le crabe vert joue les voyageurs clandestins

 

 Le crabe vert, qui a su s'adapter, a colonisé quasiment toutes les eaux côtières du globe. Le crabe vert, qui a su s'adapter, a colonisé quasiment toutes les eaux côtières du globe.

|  CES DRÔLES DE BÊTES SUR LA PLAGE |

Chaque semaine, nous faisons connaissance avec un animal à découvrir chez Maréis. Cette semaine, le crabe vert. ...

Beaucoup d'entre nous se sont déjà fait pincer sous les rochers à marée basse par le crabe vert. C'est le crabe le plus courant de nos plages, il est naturellement présent sur toute la côte atlantique, de la Norvège à la Mauritanie.

Vorace et batailleur, il est aussi appelé le crabe enragé (Carcinus maenas). Comme le homard, c'est un crustacé avec un squelette externe fait de chitine.

Pour grandir, il doit sortir de son ancienne peau et devient mou en attendant de se constituer une nouvelle carapace. Les pêcheurs le savent bien et cherchent les crabes qui viennent de muer pour en faire des appâts pour la pêche, qu'ils appellent le mollet.

Ce crabe a su s'adapter à la pollution, aux différences de salinité et de température des eaux littorales. Il pose aujourd'hui des problèmes de préservation de la biodiversité, et fait partie des cent espèces les plus invasives de la planète. S'accrochant aux coques des bateaux et s'introduisant dans leurs ballasts, le crabe vert a colonisé quasiment toutes les eaux côtières du globe.

Apparu dans les années 90 dans la baie de San Francisco, il a colonisé aujourd'hui toute la côte pacifique des États-Unis, jusqu'aux frontières de l'Alaska.

On le trouve également au sud de l'Amérique et de l'Australie, ainsi qu'en Afrique du sud.

Même si leur impact sur la biodiversité est encore à l'étude, les espèces invasives posent un problème majeur dans la diversité des espèces. L'activité de l'homme bouleverse la répartition géographique normale de celles-ci.

À certains endroits de la côte d'Opale, deux espèces de crabe japonais (Hemigrapsus sanguineus, et H. takanoi) ont quant eux fait leur apparition, alors que le crabe vert autochtone se fait de plus en plus discret... Qui part à la chasse, perd sa place ! • ARNAUD DECAIX (CLP)

Ces crabes sont à découvrir dans les aquariums de Mareis, à Étaples.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article