Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du centre Maréis

Le blog du centre Maréis

Maréis vous permet de découvrir le milieu maritime étaplois et vous ouvre les portes d'un monde à part, celui des marins-pêcheurs. À travers les pages de ce blog, vous retrouverez différentes fiches sur les animaux présents dans les bassins et aquariums du centre mais également les dernières nouvelles concernant les expositions, visites guidées, etc.

Maréis s'engage pour les requins dont beaucoup d'espèces sont en danger

 Arnaud Decaix, responsable aquariologie à Maréis s'engage depuis des années en faveur de la préservation des requins.
Arnaud Decaix, responsable aquariologie à Maréis s'engage depuis des années en faveur de la préservation des requins

| ÉTAPLES |

Le mythe du grand requin blanc mangeur d'hommes version « Dents de la mer » à la vie dure. Mais à l'occasion ...

 

de la Semaine européenne pour les requins qui a débuté hier, à l'initiative de l'organisation mondiale Shark Alliance, Arnaud Decaix, responsable aquariologie à Maréis, le centre de découverte de la pêche en mer, est bien décidé à combattre le cliché. « Il existe 480 espèces de requins à travers le monde et toutes sont menacées à différents degrés. Certaines ont même vu 90% de leur effectif disparaître », explique t-il.

Stop à la pêche aux ailerons de requins

En cause le massacre des requins mais aussi le finning, une technique qui consiste à couper leurs ailerons, très utilisés par les restaurateurs notamment asiatiques. Et pour cause une soupe d'ailerons de requins se vend cher:

150 dollars dans un restaurant de China town à San Francisco, par exemple, où Arnaud Decaix a pu constater que le commerce d'ailerons marchait à plein. « Les photos étaient toujours interdites dans ces restaurants, preuve qu'ils savent que ce qu'ils font n'est pas inoffensif » confie l'aquariologue.

La vente d'ailerons dans les commerces de China Town de San Francisco est interdite depuis Septembre 2011, preuve que les mentalités changent, reste à faire changer ces habitudes dans les pays asiatiques ou le commerce des ailerons de requins continue. Ce sont 73 millions de requins qui sont tués chaque année rien que pour leurs ailerons.

  des-centaines-de-requins-decimes-pour-remplir-ces-quelque.jpg

Des centaines de requins finissent dans ces quelques boites!

 

Pour ne rien arranger à leur sort, ces poissons ultra adaptables, « présents dans toutes les mers du monde, de la surface aux abysses, et même en eau douce », se « reproduisent beaucoup moins » que les autres espèces aquatiques. Arnaud Decaix a donc décidé de reconduire cette année à Maréis une action de sensibilisation sur le sort de ces requins admirés mais aussi craints et donc mal aimés.

Jusqu'au vendredi 21 octobre, tous les jours entre 11h et 12h, un soigneur apprendra la biologie des requins et leur mode de vie. Les enfants pourront aussi les sculpter ou les dessiner devant les aquariums géants.

 

Quand on évoque la recrudescence des attaques d'humains par les requins cet été, Arnaud Decaix balaie rapidement la remarque : « Il y a plus de morts par piqûres de guêpes que par attaques de requins ». Pour ensuite argumenter : « Qu'il y ait des requins dans la mer est plutôt rassurant car ils sont en haut de la chaîne alimentaire, ils mangent les poissons malades, empêchent la prolifération de gros poissons qui tueraient la petite pêche des marins s'ils étaient seuls et régulent ainsi l'écosystème. Si les requins disparaissaient, c'est toute la chaîne alimentaire qui se trouverait menacée ».  

 

Du 17 au 21 octobre, de 11h à 12h, Maréis, centre de découverte de la pêche en mer, Blvd Bigot-Descelers, tél. : 03.21.09.04.00 ou www.mareis.fr 

Pour s'engager pour la protection des requins, pétition disponible sur www.semaineeuropeennepourlesrequins.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article