Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du centre Maréis

Le blog du centre Maréis

Maréis vous permet de découvrir le milieu maritime étaplois et vous ouvre les portes d'un monde à part, celui des marins-pêcheurs. À travers les pages de ce blog, vous retrouverez différentes fiches sur les animaux présents dans les bassins et aquariums du centre mais également les dernières nouvelles concernant les expositions, visites guidées, etc.

Quand Mareis sensibilise aux dangers qui guettent le requin

Quand Mareis sensibilise aux dangers qui guettent le requin

vendredi 16.10.2009, 05:02 - La Voix du Nord

 Arnaud Decaix en train de montrer la mâchoire d'un requin à des enfants captivés par le sujet. Arnaud Decaix en train de montrer la mâchoire d'un requin à des enfants captivés par le sujet.

| ÉTAPLES |

Dans le cadre de la semaine européenne pour les requins, le centre Maréis ...

 

proposait de découvrir mardi soir la vie de ce poisson prédateur, dont les stocks sont de plus en plus menacés. La première partie de la soirée fut l'occasion pour Arnaud Decaix et Ludwig Coulier, aquariophiles du centre de la mer étaplois, de présenter les espèces de requins qui peuplent la Manche et la Mer du Nord.

Si 490 espèces sont connues à ce jour sur la planète, onze vivent dans nos mers comme le requin taupe, la peau bleue, la roussette et autre pèlerin, plus connu dans la marine locale sous le sobriquet de « totor ». « Le requin est un poisson différent des autres, explique Arnaud Decaix. Son squelette n'est pas osseux mais cartilagineux. » Présent sur terre depuis 410 millions d'années - bien avant les dinosaures - les requins sont menacés. Et ce n'est pas le film de Rob Stewart Sharkwater, projeté dans la foulée, qui nous rassure. Les populations sont décimées pour les ailerons prétendument aphrodisiaques. Même les requins baleines, paisibles brouteurs, sont victimes de l'homme.

Mangeurs d'hommes dans un célèbre film, les requins, sommet d'une chaîne alimentaire, ne sont d'aucun danger pour les humains sauf peut-être, à de rares exceptions, l'espèce tigre ou buldogue. « Les attaques ne sont pas si fréquentes et les requins ne tuent pas les hommes. Notre espèce est plus souvent victime de félins, d'éléphants ou... des machines à sodas », dit le commentaire du film.

Ce film de Rob Stewart a rempli l'auditorium de Maréis et les enfants étaient venus nombreux pour voir d'un peu plus près des mâchoires de squales, des dents fossilisées. On sensibilise le public aux dangers qui guettent le requin, victime d'un autre prédateur : l'homme. L'homme et sa cupidité, sa recherche perpétuelle de profits, ses mafias qui, même dans ce marché sont impliquées.

Il faut agir vite. Gageons que la cinquantaine de personnes présentes mardi soir sera plus sensible au devenir d'une espèce, somme toute, pas si horrible et destructrice qu'on ne peut l'imaginer. • L. C. (CLP)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article